Food Forest

ron-finley-food-forest.png.492x0_q85_crop-smart

Jardinier pour la ville de Los Angeles Ron Finley a commencé sa green guerilla en faisant de ses plates bandes des cultures maraichères.
Il a commencé par fleurir le trottoir du parking a coté de chez lui et quand la ville lui a demandé de souscrire à un permit de planter. Il a continué à semer ses graines…
Il est comme ça Ron un peu rebelle mais surtout poète….

 » Plants change people « 

Ses plantes font sourire les passants, ses légumes nourrissent les voisins et les graines dispersées par le vent vont coloniser d’autres plates bandes.
Appelé le Food Desert, South Los Angeles est un quartier de misère alimentaire, Ron Finley propose alors l’agriculture locale et sa Food Forest pour apporter une alternative alimentaire saine et souder les liens des habitants de South LA.

ron-finley (1)

Aujourd’hui son projet a pris de l’ampleur et Ron Finley est devenu l’ambassadeur d’une ville où la « food forest » resserre les liens de la communauté. Et montre qu’un jardin urbain peut apporter nourriture, emploi et éducation.

Dans cette seconde vidéo, Ron Finley nous raconte la Green Guerilla qu’il a mené dans le quartier de South Los Angeles.
Écoutez son expérience de Guerillos de la Ciudad et matez son pitch à l’américaine qui vaut le détour !

Le site de Ron Finley.

Advertisements

2 réponses à “Food Forest

  1. Pingback: La première serre commerciale sur un toit de Montréal, et à Paris ? | Vert Bitume·

  2. Pingback: Agriculture en ville les urbainculteurs du Québec | Vert Bitume·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s